Something went wrong, while loading header 57888

FAQ

Les traitements existants permettent actuellement de contrôler les symptômes, mais ils ne traitent pas la cause.

Les causes de l’UCS ne sont pas connues avec certitude, ce qui la rend très difficile à traiter. Au lieu de se focaliser sur ce qui provoque exactement l’urticaire, les patients peuvent plutôt se concentrer sur les moyens de mieux vivre avec sa maladie et en contrôler les symptômes.

L’urticaire est liée à la libération d’histamine et d’autres médiateurs de l’inflammation, ce qui entraîne typiquement l’apparition d’une éruption cutanée prurigineuse, gonflée dans sa partie centrale et entourée d’un érythème.

Dans les études, 50% des patients n'ont plus de symptômes au bout de 6 mois, et 20% n’ont plus de symptômes au bout de 3 ans.

Un autre élément rendant cette maladie si difficile à traiter est l’absence de facteurs déclenchants connus. Cela dépend vraiment de chaque personne. Bien que de nombreux patients mentionnent le stress et le manque de sommeil comme facteurs déclenchants, c’est très variable d’un individu à l’autre.

Pour bien vivre avec l’UCS, il faut souvent faire des choix. Est-ce que je dois m’interdire de faire de l’exercice, car cela déclenche des poussées ? Dois-je modifier mon alimentation ? Il vous faut trouver le meilleur équilibre possible.

Si votre maladie n’est pas bien contrôlée, le dermatologue reste votre interlocuteur privilégié.

L’angiœdème est un gonflement transitoire important qui est situé au niveau des tissus profonds du derme, ou des muqueuses. Il est courant sur le visage et autour des lèvres et il est douloureux plus souvent qu’il ne gratte. Les symptômes disparaissent généralement en moins de 72 heures.

L’UCS est une maladie multifactorielle, ce qui signifie que le développement de la maladie a plusieurs causes. Toutefois, il ne s’agit pas d’une maladie étroitement liée à la génétique.

Il est conseillé de prendre des photos des lésions apparaissant sur votre corps. Ainsi, lorsque vous vous rendez chez votre médecin, celui-ci peut se faire une idée de vos symptômes même si vous n’avez plus de poussée. Il peut également être utile de tenir un journal des traitements que vous avez essayés, de leur durée, des doses prises et de leur efficacité dans le contrôle de votre urticaire.