Something went wrong, while loading header 57888

Comment vivez-vous votre urticaire ?

Mode de vie et sport - 24/06/2019

L’urticaire chronique est difficile à vivre au quotidien. Les poussées imprévisibles et la gêne qu’elles procurent constituent un réel handicap et finissent par peser sur le moral des personnes atteintes. Si c’est votre cas, ne vous isolez pas, demandez de l’aide à votre dermatologue. Vous pourrez évaluer ensemble l’impact de l’urticaire sur votre qualité de vie.

Bien comprendre sa maladie…

Il se peut que l’une des raisons de votre stress est que vous ne savez pas très bien ce qui explique votre maladie. Là encore, vous pouvez vous adresser à votre dermatologue et lui poser des questions. Si l’on ne connaît pas l’origine exacte de l’urticaire chronique spontanée, il peut malgré tout vous expliquer ce qui se passe dans votre corps quand vous avez une poussée. Comprendre cela peut vous aider à dédramatiser. Vous devez surtout être bien persuadé(e) que vous ne souffrez pas d’allergie, et ne pas craindre une complication grave, comme un œdème de Quincke.

Et suivre le traitement

En revanche, il est conseillé de bien suivre le traitement qui vous a été prescrit, il est souvent efficace. Si ce n’est pas le cas, retournez voir votre dermatologue, une adaptation du traitement est peut-être nécessaire.
Les démangeaisons sont bien entendu une cause très importante d’inconfort et de stress. Pour les limiter, pensez à laver vos vêtements neufs avant de les porter et évitez les vêtements confectionnés dans des matières qui « grattent », comme par exemple certains lainages directement sur la peau. Évitez aussi les pièces surchauffées.

Si besoin, un soutien psychologique

L’urticaire chronique peut être à l’origine de stress et le stress peut lui-même être responsable d’une poussée d’urticaire. Pour sortir de ce cercle vicieux, le mieux est d’apprendre à « gérer » ce stress. Certes ce n’est pas facile, mais c’est possible. En parler est nécessaire, l’équipe médicale peut vous apporter un soutien et vous conseiller par exemple des techniques comme la relaxation ou les thérapies cognitivo-comportementales.

Si vous avez besoin d’aide et d’échanger avec d’autres personnes au sujet de votre maladie, sachez qu’il existe plusieurs associations de patients. Votre dermatologue ou votre médecin traitant pourra vous en fournir les coordonnées. Il existe aussi des groupes sur Facebook que vous pourrez rejoindre si vous le souhaitez, notamment la page Bien vivre mon urticaire.

Dr Roseline Péluchon