Par aires thérapeutiques
Neurologie

www.scenesdunpso.fr Trois comédiens interprètent avec humour, réalisme et émotion des scènes de vie issues de rencontres avec des patients atteints de psoriasis

sep-et-vous.fr Conseils aux patients et à leur entourage visant à optimiser la prise en charge de la sclérose en plaques (SeP).

sepenscene.com Site pour les patients atteints de sclérose en plaque et leur entourage.

Pneumologie

www.mukk.fr Site pour présenter l'application smartphone MUKK et ses principales fonctionnalités. Il permet de renvoyer vers les plateformes de téléchargement: AppleStore et GooglePlay

Ophtamologie

www.dmlainfo.fr Patients, proches, aidants, apprenez-en plus sur la DMLA

Dermatologie

http://www.bienvivremapeau.fr/ Des informations sur l’urticaire et le psoriasis pour comprendre l'impact sur la vie quotidienne avec des outils de sensibilisation et d’évaluation pour améliorer le suivi du patient.

Autres sites

novartis.fr Site institutionnel de Novartis en France.

prochedemalade Conseils, informations pratiques, témoignages et services pour les proches de personnes malades, handicapées.

Twitter Suivre le compte twitter de Novartis France.

Youtube S’abonner à la chaine Youtube de Novartis France.

proximologie.com Site destiné aux professionnels de santé et chercheurs, concernant les relations entre les personnes malades et leur entourage.

novartis.fr Site institutionnel de Novartis en France.

Twitter Suivre le compte twitter de Novartis France

Youtube S’abonner à la chaine Youtube de Novartis France.

www.envisage-vieillissement.fr Portail web partenaire des professionnels de santé au quotidien pour les accompagner dans la prise en charge de la personne âgée et favoriser le bien vieillir. Informations, ressources documentaires, agenda congrès, générateur de présentations et fiches conseils pour faire évoluer les pratiques.

www.asthmoff.fr Asthm’off est une plateforme à destination des pharmaciens d’officine leur permettant d’améliorer la prise en charge des patients souffrant d’un asthme non contrôlé. Elle met à disposition des pharmaciens des informations et des outils pratiques pour les accompagner dans la prise en charge de leur asthme.

www.viaopta.fr Viaopta™ est un site réalisé avec des ophtalmologistes pour des ophtalmologistes. Il contient differents services tel que la Retinabase (bibliothèque en ligne d'imagerie multimodale), le calendrier des congrès, l'Oeil 3D et aussi des informations pratiques sur l'exercice de l'ophtalmologie.

www.mukk.fr Site pour présenter l'application smartphone MUKK et ses principales fonctionnalités. Il permets de renvoyer vers les plateformes de téléchargement: AppleStore et GooglePlay.

Croyances et idées reçues sur l’urticaire chronique spontanée

Culture - 14/02/2020

L’urticaire chronique spontanée (UCS) est souvent considérée à tort comme une manifestation de l’allergie, du fait de ses symptômes : démangeaisons, lésions (papules) ou œdèmes sous-cutanés provoquant des gonflements (angio-œdèmes). D’autres idées reçues méritent de discerner le vrai du faux.

  • L’urticaire touche peu de personnes.
    Vrai et faux : au cours de sa vie, 1 personne sur 4 aura de l’urticaire. Parmi les patients atteints d’urticaire chronique, 66 à 93 % souffrent d’UCS.
  • Les femmes sont autant touchées que les hommes.
    Faux : l’UCS touche davantage les femmes que les hommes.
  • L’UCS est héréditaire.
    Vrai et Faux : Aucune étude n’a confirmé ni infirmé cette assertion, bien qu’il semblerait que certains individus aient des prédispositions.
  • Le pic de fréquence de la maladie se situe entre 20 et 40 ans.
    Vrai : Parmi les urticaires persistant plus de 6 mois, 40 % sont toujours présentes 10 ans plus tard et 20 % le sont après 20 ans d’évolution. En moyenne,  l’UCS dure entre 3 à 5 ans.
  • L’urticaire est contagieuse
    Faux : Il s’agit d’une maladie inflammatoire. Par conséquent, elle n’est pas transmissible.
  • Une bonne hygiène de vie aide à gérer l’UCS.
    Vrai : Une alimentation variée et équilibrée et un sommeil suffisant sont à privilégier, en accompagnement d’un traitement bien suivi.
  • A la place de régimes, il est préférable d’avoir une alimentation variée avec des repas structurés.
    Vrai : La consommation de certains produits, tels que lecafé ou encore l’alcool, favorisent l’urticaire chronique spontanée. Il est donc judicieux de prendre des précautions, en plus de son traitement.
  • Certains aliments sont à proscrire.
    Faux : Les régimes stricts ont pour conséquence d’accentuer le stress et l’anxiété. Aucun aliment ne doit donc être interdit chez les patients ayant une urticaire chronique. Cependant, certains aliments riches en histamine et histamino-libérateurs peuvent être limités en cas de poussées (fromages fermentés, charcuterie, blanc d’œuf, poissons, coquillages, crustacés, légumes, fruits, chocolat, cacao, boissons alcoolisées fermentées ou distillées).
  • Il existe des facteurs aggravants.
    Vrai : Ces facteurs sont de plusieurs ordres : le stress, certains aliments consommés avec excès ou encore les médicaments à fortes doses, plus les anti-inflammatoires non stéroïdiens, l'aspirine et les antibiotiques . En revanche, d’autres facteurs peuvent provoquer une urticaire comme la pression, la chaleur, l’effort, le froid, les vibrations, mais dans ce cas on parlera d’une urticaire inductible et non spontanée.
  • Les corticoïdes permettent de traiter l’UCS
    Faux : Bien qu’améliorant transitoirement les symptômes de l’UCS, les corticoïdes accroissent le risque d’un rebond de la maladie, et augmente les risques d’effets secondaires et d’une aggravation de l’urticaire. En règle générale, le traitement repose sur la prise quotidienne, voire à fortes doses, d’anti-histaminiques car ils sont efficaces sur l’œdème et le prurit. En cas d’échec des traitements antihistaminiques anti-H1, le patient pourra être orienté à l’hôpital pour bénéficier d’une prise en charge adaptée
  • L’urticaire chronique spontanée ne laisse pas de séquelle.
    Vrai : La peau reprendra toujours son aspect normal après une poussée d’urticaire, même après un œdème. Il en est de même pour les organes.
  • Une UCS peut conduire au décès. 
    Faux : Si certaines poussées peuvent être impressionnantes, y compris avec des difficultés respiratoires, les patients dont le bilan est normal n’ont pas de risque de décéder. Il existe cependant un risque de syncope et de noyade pour les patients chez qui l’urticaire a été déclenchée par le froid, s’ils n’entrent pas progressivement dans l’eau.  Il s’agit ici d’urticaire chronique inductible.
  • L’urticaire chronique spontanée est à vie.
    Faux : Le fait qu’elle soit chronique ne signifie pas qu’elle dure toute la vie. On ne peut pas guérir de l’UCS mais il y a des périodes de rémission. Il est même habituel qu’elle s’atténue, avant de disparaître. En revanche, des rechutes sont possibles.

Maintenant que l’urticaire chronique spontanée revêt pour vous moins de mystère, n’oubliez pas que vous restez le principal acteur de votre prise en charge !

Des actions concrètes sont à votre portée pour vous aider à contrôler les symptômes de votre maladie et ainsi gagner en qualité de vie : n’hésitez pas à en parler avec votre médecin.

Vous vous posez d’autres questions au sujet de l’urticaire chronique spontanée ? 

C’est par ici : FAQ