Something went wrong, while loading header 57888

Sexe et maladie de peau

Culture - 17/12/2018

Sexe et maladie de peau ne font pas bon ménage sous la couette

S-e-x-e. Ces quatre lettres peuvent faire rougir certaines personnes, et vous êtes peut-être en train de lire cet article en douce, veillant à ce que personne ne vous surprenne dans votre lecture. Mais pas la peine de rougir devant ce sujet. Nous voulons ici faire la lumière sur ce qui se passe dans l'intimité lorsque les maladies de peau viennent empiéter sur la vie sexuelle.

Selon une étude récente, près d'un tiers des personnes atteintes de psoriasis et de rhumatisme psoriasique ont déclaré que leurs maladies affectaient leur vie sexuelle. De même, une étude menée sur les personnes souffrant d'urticaire chronique a révélé qu'il leur est plus difficile d'être stimulées si l'on compare avec les personnes n'ayant pas à faire face aux frustrations relatives à ces maladies de peau. Et l'impact de ces difficultés peut s'étendre bien au-delà de l'espace intime du lit. Il est donc primordial d'aborder ici ce sujet.

Alors mettez de côté votre pudeur et parlons sexe !

Savoir relativiser
Vivre une relation, et vivre cette relation dans l'intimité peut être délicat pour chacun d'entre nous, avec ou sans problème de peau. Mais, avoir confiance en soi – et disons-le franchement, se sentir désirable – est presque de l'ordre de l'impossible quand on a la peau rouge et inflammée.

Se dévêtir. Tout le monde peut ressentir de la pudeur quand ce moment arrive. Il est possible que votre partenaire ressente cette même réserve, cette même pudeur à l'égard de son propre corps. L'intimité est vécue différemment selon la personnalité de chacun, mais si vous approchez de cette étape dans votre relation, il est préférable d'aborder le sujet de votre maladie en amont – et de donner ainsi la possibilité à votre partenaire d'exprimer quelque hésitation que ce soit. Nous espérons que cela va sans dire, mais si quelqu'un vous rejette à cause de votre maladie de peau, pas la peine de s'attarder.

Parlez-en à votre médecin
Le psoriasis et l'urticaire peuvent faire remonter à la surface de nombreuses problématiques – physiques, émotionnelles ou un mélange des deux – et de nombreuses personnes doivent composer avec ces difficultés lorsqu'elles surviennent. Prenez ceci en compte : au cours d'une étude, plus de la moitié des personnes vivant avec un psoriasis ont déclaré que leur libido diminuait lorsque les symptômes apparaissent.

Il est facile de comprendre comment tout cela peut compliquer les choses, et si c'est un problème que vous rencontrez, parlez-en à votre médecin. Il est possible qu'il vous conseille d'aller consulter un thérapeute afin de parler des difficultés que vous rencontrez dans votre vie sexuelle, ou de tout autre problème qui puisse entraver votre bien-être émotionnel. Un thérapeute peut vous aider à travailler et à restaurer une meilleure confiance en vous-même. Des doutes à propos de cette nouvelle relation ? Il peut vous aider à peser le pour et le contre de cette potentielle relation.

Pimentez les choses...
Pour certaines personnes, leur peau inflammée peut non seulement leur couper tout désir sexuel, mais cela peut être aussi véritablement douloureux, particulièrement si l'inflammation se situe au niveau des parties génitales. Les symptômes du psoriasis et de l'urticaire peuvent notamment se situer au niveau de l'entre-jambe. Avoir une relation sexuelle peut alors devenir très douloureux. Selon une étude, les personnes contractant ces maladies sur les parties génitales sont plus enclines à éviter les rapports sexuels, même dans une relation à long terme. Parlez ouvertement avec votre médecin et votre partenaire des solutions qui peuvent vous apporter plus de confort, que ce soit de garder certains vêtements sur vous ou de choisir des positions qui limitent le contact avec les zones inflammées. Il est aussi possible de pimenter les choses par des caresses, des massages et des préliminaires. Prenez votre temps pour expérimenter ce qui vous procure du plaisir. Pour vous et pour votre partenaire.

Plus de plaisir (et moins d'inflammations)
Pas de doute, une maladie de peau peut sérieusement entamer votre spontanéité lorsqu'il s'agit de sexualité. Mais si vous persévérez, vous ne regretterez pas vos efforts. Au cours de certaines études, il a été observé qu'avoir des relations sexuelles pouvait vous rendre plus résistant face au stress, alors que celui-ci peut être l'un des facteurs déclencheurs d'inflammation chez les personnes atteintes de psoriasis ou d'urticaire. Plus de sexe, moins de stress ? L'équation est un peu simplificatrice... Et surtout, libre à vous de vivre votre sexualité comme il vous plaît.

Vivre avec une maladie de peau peut vous faire passer par beaucoup de hauts et de bas, et si l'on ajoute le sexe à cette équation, cela peut devenir de véritables montagnes russes. Nous avons tous alors besoin de soutien, que ce soit en se confiant à un ami proche, à son partenaire, ou en abordant le sujet avec son médecin. Alors, parlons de sexe ouvertement, et que ces quatre lettres soient à nouveau synonymes de plaisir.