Psoriasis de l'enfant et relations au sein de la famille

Culture - 16/07/2021

Le psoriasis en plaques est une maladie qui peut survenir dès le plus jeune âge, y compris chez le nourrisson. Chez ce dernier, on peut observer un « psoriasis des langes », c’est-à-dire une forme de psoriasis où les lésions sont localisées sous les couches : au niveau de l’aine ou entre les fesses. Le facteur externe déclenchant la poussée dans ce cas de figure est souvent une irritation de la peau due à l’urine et aux selles.

Néanmoins, le psoriasis débute le plus souvent à l’adolescence ou chez l’adulte jeune.

Environ 30 % des cas de psoriasis de l'adulte ont ainsi commencé avant seize ans.

Un retentissement sur la vie quotidienne, quel que soit l’âge

Bien que des traitements permettent aujourd’hui de ralentir les poussées, le psoriasis peut interférer avec les activités de la vie courante. Par exemple, des douleurs ou des démangeaisons peuvent s’avérer particulièrement gênantes et handicapantes au quotidien. Selon leur localisation et leur étendue, les plaques de psoriasis peuvent aussi avoir un impact sur l’apparence et le regard des autres

En d’autres termes, même s'il n'a la plupart du temps pas de conséquences graves sur la santé en général, le psoriasis peut avoir un retentissement psychologique et social important, et ce, quel que soit l’âge.

Mais alors, qu’en est-il des relations au sein de la famille lorsqu’un enfant est atteint de psoriasis en plaques ?

L’impact du psoriasis de l’enfant au sein de la famille

Le psoriasis est une pathologie probablement plus fréquente et plus invalidante qu'on ne le pense chez l’enfant. Les enfants souffrant de psoriasis doivent donc faire face à une maladie dite « chronique », qui va les suivre tout au long de leur vie.

Or, l’apparition d’une maladie chronique chez un membre d’une famille est susceptible de venir perturber tout l’équilibre familial. Chaque famille fonctionne en effet selon son propre système de lois et de communication, qui définissent la place de chacun. Toutefois, lorsque la maladie fait irruption dans cette organisation, tout l’équilibre peut être bouleversé. Les conflits et les rivalités familiales peuvent être exacerbés, les sentiments amplifiés, les attitudes changées ou l’agressivité décuplée... Le malade est parfois surprotégé ou au contraire rejeté par certains membres de la famille, et les points de repères préétablis peuvent voler en éclat.

Il est important de considérer que chacun a besoin de communiquer, d’exprimer ses émotions, face à ce qui se passe dans le foyer. Il faut donc veiller à ne pas exclure certains membres de la famille (comme les frères et sœurs) et à donner les informations utiles à tout le monde.

Donner du temps à chacun est également très important, car la réalisation des soins nécessite parfois un investissement en temps important, et peut être difficile à accepter par l'enfant comme par certains membres de sa famille.

Pour conclure . . .

Le psoriasis en plaques, comme les autres maladies chroniques, peut être un bouleversement pour celui qui en souffre comme pour toute sa famille. Il devient alors nécessaire de faciliter l’expression des sentiments de chacun et faire en sorte que l’enfant qui en est atteint puisse traverser cette épreuve tout en préservant les liens familiaux. La parole, l’échange, l’information et la communication restent les meilleurs outils pour que chacun trouve sa place.

A ce titre, votre dermatologue est là pour vous écouter et vous aider à exprimer vos émotions ainsi que vos points de vue, pour que chacun puisse vivre avec cette maladie du mieux possible.