Maladie de peau et vaccination

Culture - 16/07/2021

Le sujet de la vaccination est plus que d’actualité dans le contexte pandémique que nous traversons avec la COVID-19. Beaucoup de personnes se posent des questions. En particulier les personnes qui souffrent ou qui ont un proche qui souffre d’une maladie de peau dite « chronique », comme le psoriasis ou l’urticaire chronique spontanée.

Et si nous prenions le temps ensemble de faire un point sur la vaccination ?

Le vaccin : un moyen simple, sûr et efficace de se protéger des maladies dangereuses . . .

Se faire vacciner avant d’être en contact avec des infections spécifiques permet de s’en prémunir. C’est en utilisant les défenses naturelles de l’organisme que la vaccination permet de lutter contre les maladies et de renforcer le système immunitaire. Le corps va développer des cellules immunitaires « mémoires » qui seront présentes pendant des années, des décennies, voire la vie entière. Notre corps est ainsi préparé pour éviter de tomber malade lorsque le risque d’infection apparaît.

De plus, comme les vaccins ne renferment que des formes inactivées ou atténuées des virus ou bactéries, il n’y a pas de risque que la maladie infectieuse se déclenche lors de la vaccination.

Néanmoins comme pour tout médicament, les vaccins peuvent entraîner l’apparition d’effets secondaires bénins, telle qu’une fièvre, une douleur ou une rougeur au point d’injection, qui vont disparaitre en quelques jours.

On estime ainsi que grâce à la vaccination, jusqu’à 3 millions de personnes seraient sauvées chaque année, notamment en protégeant la population des maladies comme la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la grippe et la rougeole. Car se faire vacciner c’est se protéger soi, mais aussi son entourage et plus largement la population générale.

La maladie de peau n’est pas un obstacle à la vaccination

Il n’a jamais été confirmé que le fait de se faire vacciner déclenche une poussée de votre maladie de peau, tandis que l’infection en elle-même peut induire une poussée.

D’un point de vue plus actuel, il n’existe également à ce jour aucun élément suggérant que la vaccination contre la COVID-19 (SARS-CoV-2) favorise la survenue de poussées ou influe sur la sévérité du psoriasis par exemple.

Néanmoins, rappelons que la vaccination ne doit pas entraîner un relâchement du respect des mesures barrières en vigueur : port du masque et lavage des mains au savon ou au gel hydro-alcoolique.

Je dois être à jour de ma vaccination avant l’instauration de certains traitements

Si votre maladie de peau ne nécessite pas de mettre en place en urgence un traitement de type biomédicaments, votre médecin prendra le temps de faire un point sur votre vaccination. Ce sera alors le moment de vous administrer les vaccins nécessaires suivant le calendrier vaccinal en vigueur si vous n’êtes pas à jour. Il faut savoir que dans le cadre de la mise en place d’un traitement immunosuppresseur notamment, les vaccins dits « vivants atténués » (BCG ou rougeole-oreillons-rubéole par exemple) ne pourront ensuite plus être administrés, ou seulement après suspension du traitement pendant plusieurs mois. C’est pourquoi il sera préférable de se faire vacciner avant.

Ce doit être aussi le cas avant de partir en voyage

En ce qui concerne les voyages, la vaccination dépend de la destination, mais il est bon d’avoir en tête que certains vaccins sont obligatoires. Il est donc important de se renseigner à ce sujet suivant le pays visité et de vérifier que les vaccins nécessaires ont bien été réalisés. Il peut vous en être demandé la preuve avant l'arrivée sur le territoire. Pensez donc, avant de partir, à effectuer un rattrapage si nécessaire et à faire le point avec votre médecin, ou à vous rapprocher d’un centre de vaccination.

En quelques mots . . . 

En l’absence de contre-indication particulière, il est recommandé d’être à jour de sa vaccination. Toutefois, si vous avez le moindre doute ou la moindre question, parlez-en avec votre dermatologue, car lui seul est à-même de vous répondre et de vous aiguiller le mieux possible à ce sujet.